Franc-Maçonnerie en Israël 

Bienvenue sur le site "étoiledisraël.com"


La loge Barkaï du Grand Orient de France est une référence de la franc-maçonnerie au Proche Orient. 
Elle avait vu le jour à Jaffa en 1906 et a laissé son empreinte dans l'histoire.
Elle regroupait des frères humanistes musulmans, juifs, chrétiens et libre-penseurs qui travaillaient ensemble pour l'avenir du pays. Ils se sont élevés ensemble contre le nazisme du Grand Mufti de Jérusalem, certains les armes à la main. C'est le Grand Orient de France qui a abandonné Barkaï en 1942 lorsque le Grand Maître, Arthur Groussier a dissous l'obédience par une lettre d’allégeance à Pétain. Barkaï a alors rejoint les autres loges d'Eretz Israël et n'est pas revenue au GODF quand il s'est reconstitué en 1945. Barkaï est un exemple pour l'humanisme et la paix.
On attribue généralement le nom Barkaï à une référence à l'Aurore, le journal qui avait édité le "J'accuse" de Zola& lors de l'affaire Dreyfus. Pour ma part j'y voie plutôt l'aube, ce moment hautement symbolique où émerge la lumière qui va dissiper les ténèbres.

joindre etoiledIsraël.com : contact.etoiledisrael@gmail.com

vous serez recontacté
-o-o-o-o-o-o-o-o-



Textes et communiqués, revue de presse sur la franc-maçonnerie en France et en Israël, la paix et la laïcité

REVUE DE PRESSE 

les commentaires sont de la responsabilité du webmaster


 
ASSOCIATION DEFENSE ET REPUBLIQUE (ADER)



Hiram.be
La Franc-maçonnerie face à la menace de l’islamisme radical. Quelles solutions ?
Actes du colloque du samedi 24 novembre 2018 *** Hôtel de la Grande Loge de France 8 rue Puteaux, 75017 Paris
Le vice-président de l’ADER nous en donne le contexte : En 2015, nous avions été surpris, en tant qu’acteurs de la sécurité extérieure ou de la sécurité intérieure, de constater le peu de réactions de nos obédiences maçonniques face à la menace islamiste qui se précisait de mois en mois. Nous avons donc décidé de lancer un travail de groupe sur le thème : « La franc-maçonnerie face à la menace islamique, connaitre et agir ».
Il nous est apparu tout aussi important de ne pas rester au seul niveau des réflexions philosophiques sans que l’action ne soit pensée et ne suive la réflexion. L’Association Défense et République, à partir de nos groupes de travail, a donc lancé un premier colloque qui s’est tenu au temple Groussier du GODF en décembre 2016, afin de connaitre et comprendre ce que voulait dire la menace islamique. Aujourd’hui, pour ce deuxième colloque nous allons poser des jalons pour proposer des actions possibles.
La franc-maçonnerie est l’un des très rares espaces qui permet d’évoquer, entre humanistes, les questions qui fâchent et d’écouter les autres. C’est ce que nous poursuivons. 
coluchePlus..
Peut-on parler en loge de ces sujets ? Pour nos obédiences c'est incontestable ! Pour  la loge de Tel Aviv du GODF, c'est non. C'est de la politique (sic) et en franc-maçonnerie on ne s'occupe pas de politique et on ne fait surtout pas de vague. L'antisémitisme est un sujet tabou. "Au GODF on obéit et on ferme sa gueule ou on démissionne". Ce n'est pas ma conception de la franc-maçonnerie, d'un maçon libre dans une loge libre. Un triste individu est intervenu, reçu par trois loges du Grand Orient de France après avoir dit "qui'il soutenait le Hamas qui envoyait à l'aveugle des missiles sur les villes israéliennes". C'est de l'antisionisme. Et "qu'il est légitime en France de tuer les Juifs qui portent une kippa, ils font allégeance à l'Etat d'Israël". C'est clairement de l'antisémitisme, mais chuttt... pas de vague.
 


Coluche au Grand Orient de France
Reçu de notre F. Aaz. de Suisse
Extraits de la conférence de Coluche le 27 février 1986 au siège du Grand Orient de France.
Coluche, je vous demande quelques minutes de patience, pour me donner le temps d’abord de vous remercier d’avoir accepté notre invitation et de nous honorer de votre présence, pour me permettre ensuite d’établir le contact avec les amis qui vont vous écouter....
Coluche : […] Le plus important en France ce n’est pas le racisme. Vous savez, si on devait partager Paris comme on fait à Los Angeles, en quartiers d’origines différentes, les gens qui demanderaient à être à côté des arabes, c’est probablement les juifs. Parce qu’ils s’entendent très bien, ces gens-là. On nous fait chier, avec des histoires de racisme, qui n’existe pas… Il y a des poissons volants aussi dans la mer. Mais on n’en voit pas beaucoup. Moi, je n’y crois pas. Je ne crois pas au retour d’une catastrophe…
coluchePlus..
C'était en France en 1986. A cette époque nous n'y croyions pas non plus.
   Klod Frydman
   Mabatim.info

Shoah, esclavage : « Haro sur Angot ! »

23/6/2019
Christine Angot s’excuse et regrette d’avoir dit : « à force de vouloir indifférencier les uns et les autres ça conduit à l’indifférence de ce qu’a vécu un groupe de personnes ou une personne en particulier ». Elle a comparé la Shoah et l’esclavage, ce qui a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux et fait l’objet de 900 signalements au CSA. Christine Angot est dénoncée par le Parti des Indigènes de la République et les organisations « décoloniales » pour, disent-ils, instrumentaliser la Shoah au service du colonialisme israélien, les menaces pleuvent, essentiellement antisémites. Ils associent la colonisation et l’esclavage. Pour eux, le seul esclavage criminel est la traite Transatlantique, le seul condamné par la loi française.
Pourtant, dans une certaine mesure, Mme Angot a raison. Il y a bien une concurrence des mémoires. Les traumatismes liés à la shoah et ceux de l’esclavage, sont tout aussi réels mais ils ne sont pas comparables.
gay pridePlus..
   Klod Frydman

Mabatim.info
« 2084 » : Lanceur d'alerte
19/6/2017
« 2084 » : Grand Prix 2015 du roman de l’Académie Française. L’histoire que narre Boualem Sansal, sous-titrée « la fin du monde », se passe en Abistan, un immense empire. Il n’y a qu’une croyance, qu’un livre, qu’une langue, pas de passé, pas d’avenir. La soumission est la règle intangible. « Yölah est grand, Abi est son fidèle Délégué ».
Dans ce roman, le totalitarisme de « 1984 » qu’Orwell a écrit en 1949 après Hitler et pendant Staline, est transposé dans un empire imaginaire (imaginaire ?), incontestablement islamiste. La région d’Abistan où se déroule le récit pourrait se situer en Algérie, au Moyen-Orient, et aussi pourquoi pas en France ?
gay pridePlus..
 
Bely Landerer


La France vend dans des conditions « bizarroïdes » 88.000m2 de terres situées près du Kibboutz Kyriat Hanavim  
Ainsi, l’annonce parue sur le site du Consulat de France à Jérusalem il y a quelques jours, le 27 mai 2019 très exactement. Si les conditions de droit élémentaires ont bien été respectées, (voir fin d’article), d’autres apparaissent trop étonnantes pour rester sans commentaires !  Ainsi :
a- Aucune valeur estimée n’est nulle part mentionnée… 
b- Les multiples conditions iniques, (voir copié/collé ci-après) laissent pantois l’esprit le plus ouvert… 
c- Sans parler de cette clause rédhibitoire que l’on retrouve partout à l’envie : « Sans approbation du Consulat, pas de vente possible » !  
Plus..
 

Faisal al-Khteeb


Common Ground 


Ma visite à Yad Vashem
3 mai 2019
J'ai été emprisonné pendant 12 ans dans les prisons israéliennes pour avoir commis un acte de violence. J'ai passé ces années à lire et à apprendre sur la région. Beaucoup de livres que j'ai lus et de films que j'ai visionnés traitaient de l'Holocauste et du génocide contre les Juifs dans l'Allemagne nazie....
Les gouvernements israélien et palestinien devraient travailler ensemble pour créer des programmes qui enseignent la Nakba aux deux camps et offrent des cours et des visites à Yad Vashem. Ce n’est qu’en écoutant les récits personnels de «l’autre» que nous pourrons commencer à reconnaître leurs souffrances, leur place dans l’histoire, leur valeur en tant qu’êtres humains qui ne sont pas différents de nous. Notre cœur est assez grand pour accueillir plus d’une nation, une histoire et un mode de souffrance.

Fesal KateepPlus..

 


Avraham Assuied
L'ordre par le chaos
3 mai 2019
Magistrats, Princes et Ministres,
Vous que doivent troubler mille accidents sinistres,
Que le malheur abat, que le bonheur corrompt,
Vous ne vous voyez point, vous ne voyez personne.
Si quelque bon moment à ces pensées vous donne,
Quelque flatteur vous interrompt.
Cette leçon sera la fin de ces ouvrages :
Puisse-t-elle être utile aux siècles à venir !
Je la présente aux Rois, je la propose aux Sages ;
Par où saurais-je mieux finir

ordre et chaosPlus..

 


Rapport 2018 sur le complotisme et le négationnisme
24 avril 2019
Conspiracy Watch publie aujourd’hui son premier rapport annuel. Se prévalant d’une expertise vieille de plus de dix ans sur le sujet, notre rédaction dresse dans ce document un panorama sans concession des diverses manifestations du complotisme et du négationnisme au cours de l’année 2018. Plusieurs recommandations visant à limiter l’influence de l’imaginaire conspirationniste y sont soumises à débat.
Le rapport annuel 2018 de l’Observatoire du conspirationnisme dresse un panorama des différentes manifestations du phénomène complotiste au cours de l’année écoulée. Il en analyse les sources, leur diffusion et leur impact. L’Observatoire propose ainsi une prise de recul de façon thématique sur les sujets suivants : le complotisme au sein du mouvement des Gilets Jaunes, le complotisme lors d’attentats terroristes ou de meurtres de masse, le thème du « complot juif », le complotisme dans les relations internationales, la désinformation anti-vaccinale et la remise en cause de la science, la responsabilité des grands médias et des plateformes numériques…
Plus..
Une analyse remarquable.
 

Alexandre 

FEIGENBAUM



Observatoire
International
de la
Dhimmitude

Massacre de chrétiens au Sri-Lanka

22/04/2018

Un abominable carnage a été commis ce dimanche de Pâques, 21 avril 2019, à Columbo, au Sri-Lanka. On dénombre des centaines de morts et de blessés. Le matin, six explosions coordonnées ont visé trois églises catholiques et trois hôtels bondés pour le weekend pascal. Dans l’un des hôtels, un terroriste s’est fait exploser au buffet où les familles faisaient la queue pour le petit-déjeuner.
Ce massacre aurait été commis au nom de l’islam par le groupe islamiste National Thowheeth Jama’ath. C’est ce groupe qui avait vandalisé des statues de Bouddha en 2018.

L’attentat illustre -une fois de plus- l’urgence d’abolir la dhimmitude. Il s’agit d’un statut selon lequel les Chrétiens et les Juifs sont des dhimmis, c’est-à-dire des êtres inférieurs aux Musulmans. La dhimmitude justifie l’intolérance, les humiliations et les massacres dont sont victimes les dhimmis. La dhimmitude est à ce jour la justification de la quasi-totalité des attentats racistes dans le monde. Elle constitue le principal obstacle à la paix et à la coexistence entre les peuples dans le respect mutuel.

 
Sophie Taïeb

Comment Israël intègre les autistes dans la société
27 mars 2019
Ce trouble du comportement, souvent détecté chez le jeune enfant, entraîne des troubles du développement, de l'apprentissage, de la communication et du développement, avec des niveaux de sévérité disparates. De ce fait, les citoyens autistes peinent parfois à se faire une place dans la société. Depuis l'intégration à l'école jusqu'au milieu de l'entreprise, nombreux sont les autistes exclus socialement.
En Israël, on estime à un sur cent le nombre d'enfants touchés par l'autisme.
Ainsi, le problème a été pris à bras le corps il y a déjà plusieurs années, avec diverses initiatives parmi lesquelles :...
Plus..
 
Sarah Cattan

Pendant ce temps, certains œuvrent pour la paix.
le 18 mars 2019
Yohanan Manor est politologue. Il a enseigné les Sciences politiques à l’Université hébraïque de Jérusalem. Il est Fondateur et aujourd’hui Président d’honneur de IMPACT, un Institut pour la surveillance de la paix et de la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire, chef de file mondial dans la recherche, la traduction et la révélation de l’intolérance dans les manuels scolaires du Moyen-Orient et au-delà, tout en prônant des changements positifs. Pionnier dans le domaine de l’analyse des manuels scolaires. Hélène Bornstein préside aujourd’hui cet institut indépendant.
Impact s’est spécialisé dans l’analyse des programmes et manuels scolaires des pays en conflit. Les chercheurs, se fondant sur des critères recommandés par l’Unesco peu après sa naissance, se proposent de juger de la qualité et du rapport  à la tolérance et à la paix du contenu des dits manuels : Ces critères n’ont jamais été appliqués par l’Unesco. Ainsi, ce que l’Unesco n’a pas fait, l’institut l’a fait et le fait.
Plus..
 


Shmuel Trigano

La distinction entre antisionisme et antisémitisme
samedi 16 mars 2019
Le débat sur les formes antisionistes de l’antisémitisme n’a pas eu lieu après les remarques de Macron à ce propos. On a eu même eu droit à une pétition de type stalinien avec la publication dans Libération d’une pétition de personnalités - des vieux de la vieille de l’antisionisme - qui ont lancé le défi à Macron de venir les chercher si jamais il criminalisait l’antisionisme qu’ils avouent être leur credo. Ce travail sur la convergence de l’antisionisme et de l’antisémitisme a de toutes façons déjà eu lieu durant les années 2000 mais les gens ont la mémoire courte.
Une réponse simplifiée avait été donnée par Nathan Shtaransky sous la forme du modèle des 3D : double standard, delegitimation, diabolisation. En somme si, dans votre critique « légitime » d’Israël, vous pratiquez le double standard moral, critiquant excessivement la politique israélienne sans critiquer celle d’autres pays censés perpétrer la même supposée infraction, alors vous êtes antisémite.
Plus..
 
Raphael Jérusalmy


transmis par AMB
Les arabes dans Tsahal
6 mars 2019
De plus en plus de jeunes musulmans Israéliens choisissent de s'engager dans l'armée. Qui sont ces Arabes qui assurent la défense de l'État Juif? 

La nuit tombe sur le désert. En haut d'un plateau battu par le vent, le sergent Nabil passe les hommes en revue Tous se tiennent droit, le cou tendu, le fusil-mitrailleur en bandoulière. Nabil remet à chacun un coran à couverture de percaline bleue frappé d'arabèsques dorées. C'est le coeur empli d'émotion que Fouad reçoit te sien. Il lève les yeux vers le ciel. y cherchant la traînée pâle d'Al-Buraq, le cheval ailé qui emmena Mahomet de La Mecque vers Al-Quds, dite Jérusalem, puis de là au firmament. Garde-à-vous ! hurle le commandant. La main droite serrant le saint Coran, Fouad clame en choeur avec ses camarades le serment d'allégeance à Tsahal et à l'État d'Israël...

Plus..


Richard Rossin

Le CAPE de Jérusalem
Macron veut le Tombeau des rois à Jérusalem
Posted by admin admin on 3/03/19 
Chacun sait la fascination de Macron pour les royautés. Alors parmi les sujets d’importance internationale abordés, le voici évoquer le Tombeau des rois à Jérusalem, lieu dont la propriété est revenue à la France grâce aux frères Pereire mais qu’il n’est pas possible de visiter, même pendant la journée du patrimoine !... Le site devait rouvrir en septembre 2018…
C’est dans ce contexte que Macron aurait demandé, lors de leur rencontre à l’Elysée, au président Rivlin, la souveraineté française sur le site ! Ce qui signifierait, selon sa propre rhétorique, une colonie française sur un territoire palestinien, alors qu’il ne cesse de condamner les implantations israéliennes. 
 
Sarlat : des tags anti francs-maçons et antisémites
Mercredi 20 février au soir, un mur et deux voitures ont été taguées dans la cité médiévale, à proximité d’un temple maçonnique.
On peut y lire "Franc maçon/juif, Tous pourris, Mairie complice" ainsi que des A cerclés, symbole anarchiste. Il est aussi inscrit "Franc maçon ici" avec une flèche.
L’enquête est confiée à la gendarmerie de Sarlat. Le ou les auteurs connaissent bien la ville, car ces tags ont été produits à proximité un temple accueillant des réunions de plusieurs obédiences maçonniques. "On nous a demandé d’être prudents", témoigne un Franc-maçon sarladais.

Plus..

On trouve maintenant partout ce type de Tags, à Paris, à Toulouse et ailleurs. La parole antisémite libérée, on n'allait pas en rester là. Les francs-maçons sont en première ligne, avec les juifs. On le voit dans les détournement des manifestations Gilet-Jaune. Il faut que nos obédiences cessent de faire le dos rond et d'accuser un vague antisémitisme. Il y a danger, elle doivent dénoncer les coupables. 
 
 

 nuitdorient.com

Albert Soued


Tibor Mende

Le problème des réfugiés de Palestine

Par Tibor Mende, Le  Monde, 21 avril 1951

La Jordanie est formée de montagnes arides et de déserts. Des routes en lacet gravissent les collines escarpées et rocailleuses, et, à l'exception de quelques Bédouins nomades et de quelques villageois montés sur leurs mules, seules les jeeps de la Légion arabe sillonnent la campagne. En descendant au-dessous du niveau de la mer Morte on arrive à une vaste étendue sablonneuse qui précède Jéricho, et où plus de vingt mille réfugiés, entassés sous des tentes, sont abandonnés sur le sable brûlant. Ils sont là depuis plus de deux ans...
A Naplouse, parmi les oliveraies de Samarie; autour d'Amman; dans les grottes de Bethléem; dans l'ombre de la mosquée d'Omar à Jérusalem, des centaines de milliers de réfugiés attendent, dans des campements infects et sous des tentes en lambeaux, le jour où, dans le  sillage des armées vengeresses de la Ligue arabe, ils retourneront chez eux.

C'est ce qu'on leur fait croire dans tous les camps... 

Plus..
Un article de 1951 du quotidien "Le Monde", au temps ou c'était le journal de référence, au temps de Beuve-Méry. Ce témoignage montre la réalité des réfugiés palestiniens avant que celle-ci ne soit instrumentalisée et manipulée par les média, les organisations internationales et les anti-israéliens de tous poils.

 
 


Le Myosotis du 
Dauphiné-Savoie

GLNF
Il est encore fécond le ventre de la bête immonde…
Ainsi, ils sont revenus. Ils sont là, parmi nous. Étaient-ils jamais partis ? Sans doute pas.
Mais longtemps, ils ont dû faire profil bas, ne pouvant affirmer publiquement leurs idées et leurs thèses aussi nauséabondes que létales.
Mais, les hommes, les européens surtout, ont la particularité de ne rien retenir de l’histoire, de ne pas tirer les enseignements du passé, et se laissent aller à reproduire les erreurs des années 30… Et voici que les antisémites de tous poils, ont à nouveau pignon sur rue laissant libre cours à leur virulence.
Depuis les années 80 - où un Robert Faurisson pouvait affirmer sans honte que les chambres à gaz n’ont jamais existé, et où un Jean-Marie Le Pen jouissait de pouvoir déclarer sur les ondes françaises que les chambres à gaz ne sont qu’un détail de l’histoire - jusqu’à nos jours, le phénomène n’a fait que s’amplifier. Sans complexe, sans honte, « l’antisémitisme renaît de ses cendres…pardon, de nos cendres(…) » (Herbert Pagani).
Sauf qu’entre temps, depuis les années 2.000, la France est devenue le seul pays du monde où l’on tue des juifs dans la rue, à l’école, pour le seul fait qu’ils sont juifs.  

Plus..
Les différentes obédiences adogmatiques, GODF, GLDF, DDH, GLFF, GLMU, GLMF, pardon si j'en oublie, ont appelé au rassemblement contre l'antisémitisme. Il n'est n'est pas dans les habitudes de la GLNF de prendre publiquement position sur les questions d'actualité. Pour la première fois elle s'exprime, elle laisse à chacun de ses membres la liberté et la responsabilité de se mobiliser pour apporter son soutien aux initiatives prises pour endiguer la montée de la haine.

 
 
 

Roger Pol Droit
Philosophe, écrivain

Transmis par G. S.


Les Juifs, nous tous
Roger-Pol Droit - Le 15/02
L'abjection se poursuit. Elle diffuse, s'amplifie, affreusement ordinaire . Après des assassinats de femmes, à Paris, au motif qu'elles étaient juives (Sarah Halimi, 3 avril 2017, Mireille Knoll, 23 mars 2018), après la hausse de 74 % des agressions antisémites dont font état les plus récentes statistiques, cette banalisation de l'immonde gagne encore du terrain. Comme aux heures sombres de l'histoire contemporaine, on voit de nouveau « Juden » tracé sur des vitrines de magasin, des passants molestés parce que juifs, des tombes juives profanées. Et des croix gammées sur les portraits de Simone Veil.
Faire silence, c'est être complice. Ici, le devoir d'ingérence s'impose à chacun - quels que soient, par ailleurs, ses convictions, opinions et engagements. Car l'antisémitisme n'est pas l'affaire des Juifs. Pas non plus le domaine réservé des antisémites. C'est l'affaire de tous, par-delà les familles, les métiers, les partis. Le plus obscène serait de croire que les persécutions antisémites négligeables parce que ce sont « des malheurs qui arrivent aux autres ». Faux ! Ce sont des menaces pesant sur toutes les libertés. Il ne suffit pas de le dire et de le redire. Il faut aussi rappeler pourquoi.

Plus..
Très bel article de Roger-Pol Droit qui réagit, plein de bons sentiments, à l'explosion de l'antisémitisme. Mais il faut rappeler pourquoi dit-il. Or  si les causes de l'antisémitisme sont diverses, il est bon de rappeler le nazisme et Vichy, l'extrême gauche et le bouc émissaire, il ne faut pas oublier que c'est la haine d'Israël et la volonté de le délégitimiser qui a libéré la parole et les actes. Depuis un demi siècle, des personnalités, des organisations politiques et tous les ministres des affaires étrangères accusent Israël de tous les maux dont souffre notre société et appellent à manifester contre l'antisémitisme. Ils rendent les citoyens schizophrènes !  

 
 
 
 

Klod Frydman

La déclaration Balfour : un cadeau empoisonné
6 février 2019
Israël a de fidèles amis en Grande Bretagne. Il a aussi de farouches ennemis dont un certain Jeremy Corbin, héritier d’une ancienne tradition antisémite anglaise qui pourrait devenir un prochain Premier ministre.
Il y a près d’un millénaire que des juifs sont arrivés en Angleterre dans le sillage de Guillaume le Conquérant. En 1144 se produit la première accusation de crime rituel, la première d’une longue série qui s’est poursuivie jusqu’aux massacres de 1222 et l’expulsion des juifs d’Angleterre... La haine anglaise des Juifs ne s’est jamais démentie, y compris dans la diplomatie.
La déclaration Balfour est considérée comme l’origine de la naissance de l’Etat d’Israël, comme un cadeau offert au sionisme. Mais n’a-t-elle pas été, de la part des Anglais, un cadeau empoisonné qui s’est retourné contre l’empoisonneur ?

Plus..

 
 
Discours du Grand Maître Jean-Philippe HUBSCH à l’Institut Diderot
 le 29 janvier 2019
Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, chers amis, Vous avez bien voulu m’inviter à vous parler de l’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat et je vous en remercie. C’est avec grand plaisir que je vais vous exposer le point de vue du Grand Maître du Grand Orient de France, et donc celui de mon Obédience. Mais auparavant, je crois utile de vous donner quelques informations sur ce qu’est le Grand Orient de France. En ces temps de regain de l’anti-maçonnisme comme d’autres formes de rejet de l’autre avec le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, il ne me semble pas inutile de vous livrer quelques données historico-philosophiques.
Le Grand Orient de France est la plus ancienne des Obédiences maçonniques en France. Elle est également la plus importante numériquement :...

Plus..

 
 


Conseil de la résistance iranienne

Les mensonges et les dissimulations du régime iranien dans les projets nucléaires
Communiqués CNRI - Publié le 31 janvier 2019.
Ali Akbar Salehi, chef de l'Agence atomique du régime des mollahs, a avoué que les mollahs avaient dissimulé des parties de l'équipement nucléaire prohibé. Dans une interview accordée à une chaîne de télévision d’État, il a déclaré : « Concernant les tubes à combustible, nous avions acheté des tubes similaires auparavant, mais je ne pouvais pas les déclarer à l'époque. Seul une seule personne le savait en Iran ».
Il a ajouté : « Seule la plus haute autorité de l’État (le Guide Suprême Khamenei) était au courant et personne d'autre. Sa Sainteté avait souligné que vous devez faire attention à ces gens (P5+1), ils ne sont pas dignes de confiance et ne tiennent pas leurs promesses. Eh bien, nous devions travailler avec finesse et intelligence. Cela veut dire qu’en plus d’avoir eu soin de ne pas briser les ponts derrière nous, nous devions aussi construire des ponts pour nous permettre d'aller plus vite si nous devions reprendre notre activité...

Plus..

 
 




Les Arabes devraient s’allier à Israël, l’Iran est plus dangereux.
Issam Zeitoun, militant de l’opposition syrienne  
24 janvier 2019
Issam Zeitoun, écrivain et militant de l’opposition syrienne, a participé à un débat sur Israël diffusé sur la chaîne Al-Jazira (Qatar), le 16 janvier 2019. Zeitoun a déclaré qu’Israël est un Etat existant sur lequel certains Arabes ferment les yeux. Raed Al-Masri, professeur libanais de sciences politiques et de relations internationales, a répondu qu’Israël est « illégitime et inexistant ».
Zeitoun a ensuite critiqué les Arabes pour leur refus d’accepter le Plan de partage de 1947 et déclaré que la conception selon laquelle Israël serait un Etat tyrannique, arrogant, expansionniste et raciste est mensongère. De même, l’idée qu’Israël souhaite s’étendre du Nil à l’Euphrate est également une pure invention...

Plus..
Décidément, ils sont bien ces Zeitoun.

 
 

Une analyse 
de Bat Ye'or



Comment en est-on arrivé là ? 
Publié le 10 mai 2016 Sur le blog de Danilette's
Voici une étude de Bat Ye'or qui a été publiée dans la revue CONTROVERSES, numéro 17 de juin 2011, l'article a été retranscrit pour en faciliter la lecture.
Bat Ye’or est née en Egypte, après avoir été déchue de sa nationalité et forcée de s’expatrier, elle est devenue historienne et s’est spécialisée dans l’étude de la condition des Juifs et des Chrétiens sous l’islam. Son dernier livre est paru en 2010 : L’Europe et le spectre du Califat (lien). Cette article est l'adaptation d’une conférence donnée à Paris, dans le cadre de ‘Raison Garder’, le 13 mars 2011, voici son plan (vous pouvez cliquer pour accès direct) :

Plus..
Nouveau sur la Blogosphère : Alerte Républicaine regroupe des documents historiques, des études, des analyses, pour mieux comprendre la teneur des idéologies totalitaires qui traversent nos sociétés, menaçant le vivre-ensemble et nos vies. A suivre absolument.​

 
 

Fiodor

Un idiot attentif


Apologia pro argumentis suis
Le 6 janvier 2019
Depuis quelques années, j'ai tendance à me méfier des opinions unanimes, surtout lorsqu'elles sont véhiculées, avec autant d’ensemble, par les médias.
C’est au sujet du conflit israélo-arabe que j’ai commencé à me poser des questions. Qu’Israël ne soit pas un pays parfait, je n’en ai jamais douté, pourtant, je m’étonnais toujours plus de ne lire ou de n’entendre, à son sujet, que des opinions négatives, voire carrément destructrices. J’ai alors pris la peine de me documenter...
La question du changement climatique (je note au passage que l’on parle plus souvent, désormais, du «changement» que du «réchauffement» climatique). C’est que, sur cette question, on a tendance à tout mélanger: climat, catastrophes naturelles, pollution, mode de vie, etc...
Enfin, j’aggrave mon cas. J’ose émettre quelques doutes sur le bien-fondé des politiques immigrationnistes prônées ici et là, notamment en Europe, et sur le «Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières» que vient d’adopter l’ONU (Pacte dit «de Marrakech»)...
Je ne prétends pas être en possession de  LA vérité. J’essaye de réfléchir et j’accepte volontiers le débat.

Plus..
C'est toujours un vrai plaisir de lire un article de Fiodor. Il écrit magnifiquement et pose de bonnes questions sur des sujets de société. Il a le courage de suivre les chemins qui ne mènent pas à Rome. J'oubliais, Fiodor est prêtre catholique, un curé qui plairait à Brassens, avec qui je me sens en communion.

 
 

Joel S. Frishman


Jerusalem Center
for Public Affairs

Transmis par AMB  
Dix ans après Oslo. La stratégie de la « guerre populaire » de l’OLP et la riposte inadéquate d’Israël
par Joel S. Fishman - Date de la première parution : 1-15 Septembre 2003
Israël et l’OLP se sont affrontés selon des modèles stratégiques complètement différents.
• Depuis la fin des années soixante, l’OLP a adopté un modèle stratégique, celui de la «guerre du peuple» qu’elle a continué d’appliquer, dans son action, même après la signature des accords d’Oslo en 1993. 
• Selon le modèle de « guerre du peuple » emprunté à la tradition marxiste léniniste chinoise et vietnamienne, le conflit est mené simultanément sur les champs politiques et militaires. Cependant, pour des guérillas en situation d’infériorité militaire, l’aspect politique est le plus important, et particulièrement la délégitimation de l’adversaire et la division de sa société.
• Avant 1993, Israël donnait généralement une réponse militaire et non politique à la menace terroriste de l’OLP. Après 1993, quand l’OLP ̈a « renoncé » au terrorisme, Israël a fait confiance au leadership palestinien et ignoré les indices montrant que l’OLP était encore engagée dans une stratégie de guerre (incitation à la violence, répugnance de l’OLP à remplir ses engagements , votes à l’ONU, livres scolaires). Les gouvernements israéliens déploraient a posteriori la persistance de ces manifestations bellicistes sans en identifier les causes.
 Plus..
Une analyse passionnante et remarquable qui malheureusement est toujours d'actualité.
 
 

Razika Adnani

Le rôle de l’Etat n’est pas de réformer l’islam, mais de protéger la laïcité
Par Razika Adnani, Philosophe et islamologue - 18 décembre 2018
La philosophe et islamologue estime, dans une tribune au « Monde », que la véritable réforme de l’islam est celle qui l’interroge en tant que religion et non celle qui s’intéresse à la gestion du culte musulman en France. Il faut l’orienter vers l’avenir afin de libérer la pensée musulmane de l’emprise de l’épistémologie salafiste.
Pour expliquer le phénomène du fondamentalisme et de l’islamisme, la thèse sociologique, qui domine en France, pointe les difficultés socio-économiques qui ne favoriseraient pas l’intégration des musulmans et qui les conduiraient à se réfugier dans le salafisme et le radicalisme. Cette thèse veut expliquer une situation qui n’est pas spécifique à la France par des éléments qui lui sont spécifiques ; elle ne peut ni en présenter une explication fiable ni proposer des modalités de prévention efficaces.

 Plus..
 

Benjamin Kerstein



L’hommage israélien à Bob Marley réunit divers groupes d’enfants, y compris des Gazaouis et des Irakiens
12 décembre 2018
Une vidéo mettant en scène un groupe diversifié d'enfants, y compris des Gazaouis et des Irakiens, a été produite en prévision du prochain festival One Love en Israël, qui célèbre la musique de Bob Marley, légende du reggae.
https://youtu.be/zWXSaf6UYBw
Le festival existe depuis 14 ans et rassemble de nombreux artistes qui couvrent les chansons de Marley dans leur propre style.  Cette année, le clip concernait des enfants d'une école arabe, un kibboutz juif, une pépinière à Herzliya, des membres d'un groupe gospel composé d'Israéliens d'Érythrée et du Soudan et des membres de la secte hassidique de Braslav. Tous chantent «One Love», une chanson de Marley qui parle d'amour universel et d'unité.
 

Kamel Daoud

Lettre ouverte à l'exilé inapte au bonheur par Kamel Daoud
vendredi 14 décembre 2018
Je te rencontre souvent en Occident. Lors d'une séance de signature dans une librairie, lors d'une conférence dans une université ou lors d'une rencontre publique. Tu n'es jamais assis aux premiers rangs, mais souvent au milieu, ou à la dernière rangée : expression de ce corps que tu veux suspendre entre deux mondes, vivre en occident, et revivre ton pays d'origine. Confession de ce choix qui n'a jamais été fait par toi : vivre pleinement, entièrement dans le pays de l'Arrivée. Alors tu te veux vigilant et invisible, méfiant et inquiet, choisissant la marge mais souffrant de vivre en marge, insatisfait comme si s'intégrer était trahir. Tu te veux en Algérie, en Tunisie, au Maroc, mais aussi à la fois en France en Allemagne, en Italie.
 
 
Jean-Philippe HUBSCH



l’État chez lui, l’Église chez elle
Communiqué du Grand Maître du Grand-Orient de France
7 décembre 2018

A l’heure où une modification de la loi du 9 décembre 1905 nous est annoncée, réforme sans doute d’autant plus dangereuse et sournoise qu’elle s’appuie sur le besoin d’organiser le fonctionnement du culte musulman et de regagner les territoires perdus de la République, nous devons augmenter notre vigilance.
Les francs-maçons et les laïques ne sont pas des adversaires des religions, ils souhaitent simplement que les croyances restent là où elles auraient toujours dû rester : dans la sphère privée. Le système français de laïcité permet depuis 113 ans une cohabitation pacifique, sans guerre de religions, sans prosélytisme subventionné, sans primauté d’une croyance sur l’autre.
Certes, il reste des exceptions, avec le concordat d’Alsace-Moselle et aussi dans des territoires ultra-marins, mais nous continuerons le combat jusqu’à ce que la loi de 1905 s’applique dans chaque centimètre carré du territoire de la République.Mais ce soir, mes inquiétudes vont au-delà de cette réforme annoncée, car ce n’est pas que la laïcité qui est menacée, c’est tout l’édifice républicain...
Plus..
 
 
Evelyne Tschirhart


L’ISESCO : un programme de non-intégration des musulmans en terre étrangère
Publié le 4 décembre 2018 - par Evelyne Tschirhart
Dans son dernier ouvrage publié : « Autobiographie politique » et dans « l’Europe et le spectre du califat », Bat Ye’or aborde un sujet encore méconnu du grand public et qu’il est urgent de porter à la connaissance de ceux qui veulent comprendre les liens entre l’OCI (organisation de la conférence islamique) et les dirigeants européens et cela depuis plusieurs décennies. Elle mentionne, à cet égard, une brochure : l’ISESCO qui n’est autre que l’un des organes majeurs de cette conférence, dans lequel il est question de la politique à mener envers les musulmans installés dans les pays d’Europe, des États-Unis, de l’Amérique latine.
Cette brochure peut être consultée sur Internet et le lecteur pourra prendre connaissance du projet « culturel » concocté par l’ISESCO pour les populations musulmanes en terres mécréantes et chrétiennes. Cette lecture est non seulement instructive mais elle ne laisse plus aucun doute quant à la volonté de préserver la population musulmane de toute influence culturelle des pays d’accueil. Il s’agit donc de préparer une véritable partition au sein de ces pays.
Plus..
Riposte Laïque est un mouvement très discuté, il n'empêche qu'on y trouve des articles sur des sujets qui qui interpellent. Celui-ci en est un, il est basé sur les recherches de Bat Ye'or.
 
 
Meir Masri

Citoyenneté et nationalité en Israël
28 octobre 2018
La nationalité constitue l'appartenance à une communauté nationale, laquelle peut correspondre à la population d'un seul et même Etat (France), à un groupe au sein de la population d'un Etat (Serbie) ou à un groupe s'étalant sur les territoires de plusieurs Etats (Russie, Pays arabes).
La citoyenneté, elle, est l'affiliation juridique et administrative à un Etat. Elle s'acquiert historiquement par le droit du sang (l'affiliation biologique), par le droit du sol (le fait de naître sur le territoire de l'Etat) ou par l'intégration de la citoyenneté (appelée aussi : la naturalisation).
Comme une multitude d'Etats dans le monde, le droit israélien établit une distinction juridique entre les deux concepts. Cette distinction n'est en aucun cas une entrave au caractère démocratique de l'Etat (certains Etats ne faisant pas la distinction sont des dictatures, comme l'Egypte ; d'autres faisant cette distinction sont des démocraties, comme la majorité des Etats d'Europe de l'Est membres de l'Union européenne).

Plus..
 
 


Zeev


Kibbutz Yakum
Gaza un rêve…ou les occasions perdues …
28 novembre 2018
Et si nous rêvions vous et moi, à ce qu’aurait pu être la bande de Gaza, si elle n’était pas dirigée par des fanatiques.
1967 des dizaines de milliers de Gazaouis travaillent en Israël, et ramènent leurs salaires dans leurs foyers. Le niveau de vie à Gaza fait un bond spectaculaire. Des centaines de camions traversent la frontière dans les 2 sens. Echanges commerciaux très bénéfiques aux 2 parties. 
1997 : Construction de la zone industrielle a la frontière, permettant aux Gazaouis de travailler dans des entreprises locales ou Israéliennes, et de continuer les échanges entre Gaza et Israël. 
Plus..
 
 

Nadia Lamm
Faut-il avoir peur de Bat Ye'or ?
le 10 mars 2018
Initiatrice du néologisme controversé de dhimmitude, ses travaux sur le sujet sont vite considérés par le monde académique comme partisans, manquant de rigueur scientifique et incarnant de manière extrême le mythe d’une oppression systématique des dhimmis en terre d’Islam.
Bat Ye’or, vous le voyez, divise. Les milieux de droite et d’extrême droite, dont néo-conservateurs ou pro-israéliens l’encensent, et ses pourfendeurs n’hésitent pas à la qualifier d’alarmiste, conspirationniste et raciste.
C’est pourquoi il apparaît essentiel d’offrir Tribune à la philosophe Nadia Lamm pour qu’elle donne un autre point de vue sur Bat Ye’or, en réponse à Jean Birnbaum qui propose, lui, d’exclure Bat Ye’or de toute réflexion pertinente sur le devenir de l’Europe.

Plus..
Quand on ne veut pas voir la réalité, qu'elle ne correspond pas à ses croyances, l'exode des Juifs des pays arabes par exemple, on l'efface comme les opposants à Staline sur les photos. Cela conduit un journaliste du Monde, Jean Birnbaum à mépriser cette grande historienne qu'est Bat Ye'or. Merci à Nadia Lamm de combattre aussi ce négationnisme.
 
 


Elie Barnavi
La situation au Proche-Orient.
Conférence / débat de Monsieur ELIE BARNAVI Ambassadeur d'Israël en France.
Le 15 /10/2001 au Grand Orient de France

Nous avons connu, nous israéliens, nous sommes bien placés pour le savoir, nous avons connu des moments de terrorisme intense, on demandait généralement quelque chose. Les actes de terreur consistaient notamment à prendre des otages, par exemple, mais c'est pour obtenir quelque chose en échange.
Il y avait dans le terrorisme le plus abject une revendication politique, on pouvait non pas toujours discuter avec les terroristes mais on pouvait entrer dans leurs têtes et essayer de comprendre ce qu'ils voulaient, ils le disaient d'ailleurs, et voilà que d'un coup il n'y a pas de revendication, on ne sait pas qui a commis l 'acte. On le sait mais ce n'est pas parce que ceux qui l 'ont perpétrés l 'avouent et surtout, ils ne demandent rien et cela est angoissant. Est angoissant parce que lorsque l 'on ne demande rien, lorsque l'on prend la vie des autres et de la sienne propre, sans rien demander en échange, c'est que l'on est dans une logique complètement folle, contre laquelle il n'y a pas grand chose à faire finalement sinon la guerre, et encore, la guerre est très difficile à faire parce que l'on ne sait pas vraiment contre qui.
Plus..
Dix sept ans plus tard, qu'est ce qui a changé ?
 
 
 

Klod Frydman

Le bon vieux temps de la peste noire en Palestine
20 Novembre 2018
Selon Flavius Josèphe, historien incontournable, la Judée était au premier siècle une terre fertile. Les campagnes militaires romaines détruisirent le pays, le vidèrent de ses habitants. Il en résulta déforestation et érosion des sols. Les invasions arabes, puis l’occupation ottomane accentuèrent le phénomène : la Palestine devenue colonie ottomane était en grande partie désertique.
Aux 14ème et 15ème siècles, comme toute la région du Levant, la Palestine ottomane a été frappée par la peste noire. Les deux tiers de sa population furent décimés.

Plus..
 
 

Richard Rossin

Le CAPE de Jérusalem
Lettre ouverte au président Macron
Posted by admin admin on 11/15/18
Monsieur le Président,
Permettez-moi de vous faire part de mes interrogations, doutes et incompréhensions quant à votre politique concernant l’Etat d’Israël d’une part et d’autre part la lutte contre l’antisémitisme en France.

Je m’interroge sur votre action contre l’antisémitisme. Vous ne cessez de déclarer que cette maladie mentale est en progression constante, qu’il s’agit d’une honte pour la République, qu’elle est mortelle pour ses citoyens juifs (vous avez même donné des exemples) et que vous engagerez contre elle une lutte ferme. Pour autant, jamais, au-delà des déclarations n’est apparue la moindre mesure nouvelle ni policière, ni judiciaire, ni éducative.
Pire, vous vous êtes entouré de ministres qui ont participé à des manifestations dans lesquelles était scandé « mort aux Juifs ». On sait bien qu’ils clament haut et fort qu’ils ne sont qu’antisionistes… 
Plus..
 
 

par
Klod Frydman

Réponse (imaginaire) du Président à la lettre ouverte de Richard Rossin

Cher docteur Rossin,
En vérité votre lettre m’attriste beaucoup, et je ne puis me consoler, comme l’écrivait Vigny à Mme Hugo, que vous ayez pu me croire bien indifférent ou bien léger. Mon action contre l’antisémitisme est visible. J’ai même déclaré, le 16 juillet dernier, que l’antisionisme est une forme d’antisémitisme et que je condamnais l’assassinat de Mireille Knoll, j’ai même donné du « cher Bibi » au premier ministre israélien. J’ai déploré l’augmentation des actes antisémites en France. Tout cela m’a valu bien des reproches des amis de Pascal Boniface et du Monde Diplomatique.
Je comprends vos interrogations, doutes et incompréhensions sur ma politique concernant l’Etat d’Israël. Mais que voulez-vous ? Je ne suis que président de la République !...
Plus..
 
 


Jean-Charles Benamara
Le Président, le grand soldat et les années funestes.
Dans la mémoire collective française Pétain apparaît comme le vainqueur de Verdun et à ce titre il aurait mérité qu’on lui élève une statue.
Il a ensuite terni son image avec la collaboration, l’épuration et la déportation, et à ce titre il aurait mérité qu’on la déboulonne.
Un grand soldat, c’est celui qui ne trahit pas sa patrie en collaborant avec l’ennemi et la barbarie nazie, se rendant ainsi complice donc coupable de crimes contre l’humanité.
Pourquoi pas une statue du Maréchal dans la cour des Invalides ?
Là où a été dégradé et déshonoré un Capitaine accusé à tort de trahison. Et où devrait trôner sa statue pour le réhabiliter complètement. Celle de Dreyfus, qui a toujours embarrassé les autorités françaises, au point qu’on s’en est débarrassée à Tel-Aviv.
Nous Francs-Maçons, nous n’oublierons jamais que les lois contre nos Frères précédèrent les lois anti juives ; ni la fameuse phrase de Pétain : « Les juifs ne sont pas responsables de leur origine, un Franc-Maçon l’est toujours de ses choix. »
Par ses déclarations le Président MACRON nous ramène aux années funestes et divise les français avec la blessure mémorielle toujours mal cicatrisée.
Pétain a été frappé d’indignité nationale au nom du peuple français. Sa condamnation à mort a été commuée en réclusion à perpétuité par le Général De Gaulle.
C’est ce que l’Histoire retiendra.
L’oubli serait la dernière trahison.
L’amnésie, l’ultime collaboration.
 
 

transmis par Jean-Charles
En Palestine, un recours systématique à la torture.
L'ONG Human Rights Watch souligne le climat d'impunité instauré à la fois en Cisjordanie par l'Autorité palestinienne et à Gaza par le Hamas
Nous allons te dévorer. " C'est la phrase qu'entendit le journaliste Sami As-Sai, en février 2017, peu après son transfert dans les locaux des services de renseignement de l'Autorité palestinienne (AP), à Jéricho. Interrogé sur ses liens supposés avec le Hamas, Sami As-Saï a été traîné avec une corde, les mains attachées, dans un couloir. Les policiers ont accroché la corde à une porte avant de la pousser lentement, pour étirer les membres. Il s'est évanoui. A son réveil, il a été frappé à la plante des pieds une vingtaine de fois. La douleur était si forte qu'après avoir été conduit aux toilettes, il n'était plus capable de remonter son pantalon seul...
Cette histoire, une parmi tant d'autres, figure dans un rapport glaçant,..
Plus..
 
 

Klod Frydman


86,5 km de rails, de Jaffa -Tel Aviv à Jérusalem, qui ont changé la Palestine et Israël 

Le 25 octobre 2018
Une contribution des francs-maçons au développement de Jérusalem
En 1870, Jérusalem était une colonie ottomane. Elle avait été prise par les Turcs en 1516 et fut conquise par les Anglais en 1915. Selon les sources et les historiens, on a une version de Jérusalem complètement différente.  Les historiens pro-palestiniens décrivent une ville florissante, très animée, capitale administrative et militaire du Sandjak de Jérusalem pour les Ottomans (1). Perchée à 750 mètres d’altitude, cette ville d’à peine un km2 abrite à l’intérieur de ses murailles 22.000 habitants : 11000 juifs, 6500 musulmans et 4500 chrétiens qui vivaient, selon eux, en bonne intelligence. 
L’image qu’en donnent les voyageurs est moins idyllique. Jérusalem ville de pèlerinage des chrétiens et juifs avait été complètement négligée par les Turcs jusqu’en 1860. Les juifs étaient rejetés par les communautés chrétiennes et subissaient la dhimmitude des musulmans. C’était une ville de pénurie et de misère, isolée, il n’y avait pas de route, sauf la voie des ânes. Il fallait plusieurs jours en caravane pour aller de Jaffa, ville commerçante à Jérusalem.
Moses Montefiore, riche industriel juif, franc-maçon et philanthrope a commencé à construire en 1865, pour les Juifs pauvres de Jérusalem, en dehors des murailles. ...
Plus..
 
 

  Klod Frydman
Galerie de portraits de francs-maçons en Palestine – 1850-1950.

Cent ans de franc-maçonnerie, de la Palestine ottomane à la création de l’État d’Israël, explorés à travers les portraits de dix francs-maçons chrétiens, juifs et musulmans, sionistes et nationalistes arabes, sans préjuger de leurs pratiques religieuses et options politiques dans la Palestine ottomane et mandataire.
Ces hommes que tout semblait diviser mais que rassemblait un même idéal humaniste se retrouvaient deux fois par mois pour travailler ensemble à l’avenir de ce que certain appelaient Eretz Israël, d’autres Terre Sainte et d’autres enfin Palestine.
Plus..
 
 
Danilette's


Bassem Eid
Cette année à Jérusalem
Après 1967, j’ai appris qu’Israël était le seul pays à avoir donné à ma famille la chance de bien vivre
Danilette's le 17 octobre 2018 - Publié le 27 juillet 2018 dans le Times of Israël
Je suis né dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem, sous occupation jordanienne. En juin 1966, le gouvernement jordanien a décidé d'évacuer 500 familles palestiniennes du quartier juif, dont la mienne, et de les reloger dans le camp de réfugiés de Shuafat, sans donner de raison claire.
Le 4 juin 1967, je me suis rendu du camp de réfugiés de Shuafat à la vieille ville de Jérusalem pour rendre visite à ma tante. Le lendemain, la guerre des Six jours a commencé et j'avais 9 ans et j'étais coincé chez ma tante. J'ai entendu des coups de feu et demandé à ma tante: «Que se passe-t-il?» Elle a dit que c'était une guerre entre les Arabes et les Juifs. J'ai dit: «Qu'est-ce qu'un juif? Sont-ils des êtres humains comme nous? »Elle a répondu:« Non, ils mangent des êtres humains »...

Plus..
Bassem Eid est le fondateur et ancien directeur du groupe de surveillance des droits de l'homme palestinien (PHRMG) basé à Jérusalem. Il est un défenseur de la paix avec Israël et un critique du terrorisme.
 
 

Jean-Charles
Benamara

Israël, seul Etat-Nation du peuple Juif et non pas Etat-Nation du seul peuple Juif 
11 octobre 2018
État-nation : On appelle « État-nation », un État qui coïncide avec une Nation établie sur un territoire délimité et définie en fonction de l’identité commune à une population et qui lui confère sa légitimité.
C’est un concept politique qui est la rencontre d’une notion d’ordre politique et juridique (l’État) et d’une notion d’ordre identitaire (la Nation). Il se caractérise par une autorité fondée sur une souveraineté émanant de citoyens qui forment une communauté à la fois politique et culturelle, partageant la même histoire et le même destin.
L’État-nation s’oppose à l’État multinational ou binational.

Plus..

Jean-Charles explique que la nouvelle loi qui qui fait des remous ne change rien et qu'elle sert en fait de prétexte aux ennemis d'Israël pour le délégitimer une fois de plus.

 
 

Klod Frydman


Franc-maçonnerie en Egypte, réformisme, nationalisme, djihadisme.
11 octobre 2018
L'évolution de la franc-maçonnerie depuis la campagne d'Egypte de Bonaparte jusqu'à son interdiction par Nasser.
Des penseurs de l'Islam, francs-maçons pour la plupart, comme Jamal el din el Afghani, réformateurs comme Mohamed Abduh et Adib Ishaq, nationalistes comme al Kawakibi, Juifs comme Yaqub Sannu, ils luttaient contre le despotisme et la colonisation britannique, mais aussi pour un retour aux anciennes valeurs humanistes de l'Islam. Leur combat a été déformé  par leurs successeurs Rachid Rida, Sayd Qubt, Hassan al Banna et les Frères Musulmans, jusqu'à Amine el Husseini, le sanguinaire mufti de Jérusalem. Les anciennes valeurs sont devenues la Charia. 
On voit le chemin des francs-maçons humanistes à l'origine du panislamisme et du djihadisme, de Daesh. L'influence des islamistes radicaux qui se fait sentir jusqu'à la France.
Plus..
 
 

Steve Ohana





Et si la gauche devenait audible en se remettant à parler d'immigration ?
Par Steve Ohana - Publié le 03/09/2018
Il y a quelques semaines, Sahra Wagenknecht, la leader du parti de gauche allemand Die Linke, a annoncé le lancement de son mouvement «Aufstehen » («Se lever»). Ce mouvement, se voulant indépendant des partis, a choisi une orientation idéologique nouvelle, dirigée non seulement contre les réformes de flexibilisation du marché du travail, qui ont considérablement précarisé les travailleurs peu qualifiés en Allemagne, mais également contre l'ouverture des frontières migratoires. Il s'agit pour elle de quitter la posture de la «gauche moralisatrice», expliquant aux perdants de la mondialisation comment il convient de penser,...
Derrière la défense des valeurs «progressistes» face au retour des «populismes» se lit en réalité la tentative désespérée du « bloc bourgeois » de maintenir son hégémonie sociale et culturelle face à la pression de plus en plus menaçante du «bloc populaire».
Plus..
Steve Ohana est professeur de finance à l'Escp Europe. Il est l'auteur du livre Désobéir pour Sauver l'Europe (Éditions Max Milo).
Une analyse inhabituelle qui donne à réfléchir sur les évolutions sociales dans l'Europe de demain.
 
 
  Un idiot attentif
Purifier mon langage…
Fiodor, le 23 juillet 2018
J’ai déjà évoqué, ici même, un phénomène qui va s’amplifiant dans nos sociétés «développées». Il s’agit du traitement infligé au langage pour le mettre au service de visées politiques, idéologiques, voire commerciales. George Orwell (1903-1950) a magistralement mis en œuvre cette perversion du langage dans son roman 1984. Dans l’empire totalitaire de Big Brother, la propagande est confiée au Ministère de la Vérité (Miniver, en novlangue) et le lieu où les dissidents sont enfermés et torturés s’appelle Ministère de l’Amour…
Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas percevoir la dérive langagière qui s’exprime aujourd’hui, sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les médias, y compris ceux qui tiennent le haut du pavé. Le conflit du Proche-Orient, dont je ne me lasse pas de vous rebattre les oreilles, en est un excellent exemple...
Plus..
 
 
Klod Frydman



Une usurpation d’identité
Klod Frydman - 3 JUILLET 2018
Avant le sionisme, les divers mouvements Arabes de Palestine n’avaient pu trouver d’unité. Ils se définissaient soit comme Syriens, soit comme Égyptiens, soit comme Bédouins mais pas du tout comme palestiniens. Si on appelait « Palestinien » un arabe, offensé il répondait « je ne suis pas juif ». Les seuls à se dire Palestiniens étaient les Juifs.
En 1948, le sionisme avait donné naissance à l’État d’Israël, préférant ce nom à celui de Palestine inventé par l’empereur Hadrien après l’écrasement de la révolte de Bar Kokhba en 135 après JC. Il s’agissait déjà de rayer de la carte la Judée qui avait osé se dresser contre l’Empire Romain.
Un tour de passe-passe, une usurpation d’identité organisée par les Soviétiques et les pays musulmans à la conférence Tricontinentale de la Havane en 1966 a permis de réaliser la stratégie du KGB de créer le peuple arabe palestinien qui devait éradiquer Israël.
Plus..
 
 
 Yohanan Manor



L'antisionisme
Yohanan Manor,  Revue française de science politique, 34ᵉ année, n°2, 1984 - Fichier pdf généré le 25/04/2018
Par certains aspects l'antisionisme contemporain est très semblable aux idéologies antisémites du passé. Même tendance à généraliser, englober les Juifs dans une même catégorie, les juger et les condamner à partir des mêmes schémas et stéréotypes Toutefois il en distingue par le type spécifique de rationalisation il adopte et les nouveaux slogans formulations et mots codes. Il véhicule cette fois la mise en cause des Juifs du peuple juif et du judaïsme, opère par la condamnation de Etat juif et du nationalisme qui en est la raison être, le sionisme. Comme l'a expliqué Finkielkraut  "Si nous sommes nous Juifs accusés de quelque chose c'est d'Israël" ...
L'antisionisme offre une nouvelle rationalisation c'est une idéologie polyvalente tout fait singulière Elle ouvre la voie à de nouveaux avatars pour l'antisémitisme tout en prétendant ostensiblement s'en démarquer. Elle permet les combinaisons, les associations et les alliances les plus incroyables les plus impensables tout en en masquant le caractère insolite.
Plus..
 
 
Olivier Rafowicz



Ne vous trompez pas d’ennemi !
Par Olivier Rafowicz - colonel de réserve de Tsahal. Le 11/04/2018 
Si la communauté internationale condamne Israël quand des masses de Palestiniens enragés, tous affiliés et membres actifs du Hamas, manifestent violemment, brûlent des dizaines de milliers de pneus, lancent des cocktails molotov, essaient de pénétrer en territoire israélien aux cris de « mort à Israël », ou « nous voulons revenir en Palestine ! » - c’est-à-dire dans l’État d’Israël -, alors la situation n’est pas seulement grave, elle est surtout très claire !
Plus..
 
 
  Richard Rossin

Les expulsions des Juifs de France
Par le Dr Richard Rossin, ancien secrétaire général de MSF, co-fondateur de MDM, délégué général du Collectif Urgence Darfour. - PUBLIÉ LE 10 JUILLET 2013
L’idée dans l’air du temps est que la vie fut aux Juifs à peu près douce et calme dans le merveilleux royaume de France ; parfois un peu bousculés, mais toujours présents. En effet, peu, même parmi les élites, ne connaissent ni l’immense Rachi, ni les savants juifs de Provence qu’honoraient seigneurs et Papes, pas plus qu’ils ne connaissent les expulsions. Habituellement d’ailleurs, en matière d’expulsion des Juifs en Europe, vos interlocuteurs ont entendu parler de la deuxième expulsion espagnole de 1492, rarement de la portugaise de 1497 tout aussi dramatique. Demandez : « et en France ? » la réponse est habituellement un « jamais » catégorique, parfois une moue dubitative. Au « jamais », je réplique « fontaine…» : le royaume de France fut celui d’où les Juifs furent le plus souvent spoliés et expulsés jusqu’à avoir été pendant près de trois siècles, comme on dira plus tard Judenrein, de 1394 à 1648. Combien de fois avons-nous entendu « heureux comme Dieu en France » ?
Plus..
 
 

Le Hamas semble avoir pour seul principe de conduite la poursuite de des intérêts propres
Ari Heinstein et Amos Yadlin - Publié le 7 juin 2018 dans Le Monde
Alors même que le mouvement de protestation de Gaza a pris une tournure de plus en plus violente ces dernières semaines et qu’une centaine de roquettes et de mortiers ont récemment frappé le sud d’Israël, l’Etat juif s’est constamment employé à limiter le nombre de victimes des deux côtés tandis que le Hamas cherche au contraire à les multiplier.
Depuis qu’il a pris le contrôle de la bande de Gaza, le Hamas a échoué sur les plans politique, économique et militaire, d’où sa quête d’une nouvelle stratégie. En décidant d’organiser des manifestations violentes le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le Hamas semble avoir fait un choix, celui de la confrontation avec Israël. Cette confrontation se situant en deçà de l’affrontement armé, elle permet au Hamas d’occuper un terrain sur lequel il possède un avantage concurrentiel, celui de l’opinion publique mondiale.
Cette stratégie place en effet Israël face au dilemme suivant : protéger sa souveraineté et la sécurité de ses concitoyens implique la neutralisation d’individus (armés et non armés) essayant de franchir de force sa frontière, quitte à ce que son image internationale en pâtisse ; ne pas protéger ses frontières au risque d’une infiltration massive d’individus hostiles entraînant un bien plus grand nombre de victimes de part et d’autre.
Plus..
Article du Monde qui ne nous avait pas habitués à une telle impartialité. Il a été repris à juste titre par le Crif.
Le sang qui coule, d'où qu'il vienne est un drame. Il y en a en France qui déplorent le manquent de victimes juives, il y en a qui regrettent que le nombre d'arabes tués soit trop faible, ce sont souvent les mêmes. Israël aurait-il pu se protéger en ne faisant pas de victimes ? Peut-être. Mais j'ai guetté les commentaires des spécialistes en contrôle des manifestations qui auraient pu suggérer des solutions, ils sont restés bien silencieux.

 
 
      Klod Frydman



Les Arabes aiment la Palestine, pas les Palestiniens
Klod Frydman - 29 mai 2018
Qu’est-ce que la bande de Gaza ? Un territoire de 363 kilomètres carrés, long de 55 kilomètres. Sa délimitation est définie par l’ONU. Au sud, sa frontière est héritée du tracé du mandat britannique sur la Palestine en 1922. Au nord et à l’est, c’est la ligne de démarcation fixée par l’armistice entre Israël et l’Égypte le 24 février 1949.

Pauvre Gazaouis. Ils reçoivent des encouragements et des condoléance, ils restent soumis à un régime obscurantiste, affamés, instrumentalisés, envoyés à la mort par le Hamas, abandonnés par leurs frères arabo-musulmans. Les Palestiniens ont toutes les raisons d’affirmer que « les Arabes aiment la Palestine, pas les Palestiniens ». C’est une situation perdant / perdant qui ne sert qu’aux pays qui font semblant d’intervenir et qui en profitent pour régler des problèmes intérieurs. Le Hamas est la branche palestinienne des Frères Musulmans...

Plus..

 
 
Avraham Assuied


L’Isle de France
Par Avraham Assuied - 29 mai 2018
Les années 70 en France, furent sans doute avec les années 20, les meilleures du 20e siècle.
Les ados des années 70, dans mon quartier par exemple, se composaient d’une majorité de Français pure souche, garçons et filles, d’un certain nombre d’Arabes ressortissants pour la plupart d’Algérie, fraichement décolonisée, et de quelques Juifs. Les prénoms étaient français, sauf ceux des Musulmans.
Kabyles ou Arabes, (il ne fallait pas les confondre) s’appelaient Ali, Rachid, Mouloud, Ramdam. C’étaient de bons camarades d’école, devenus des potes puis des amis. L’Afrique noire était moins représentative dans ces quartiers populaires de Paris, à quelques bouffées de cigarette de la République.
Les diabolos menthe, lait grenadine et autres boissons colorisées d’alors, consommés dans les bars d’Isle de France, agrémentés de Juke box, babyfoot et flipper, canalisaient les crises existentielles d’adolescents aux cheveux long, sapés de pattes d’éph et de chemise à fleurs.
Plus..
 

 Richard Rossin


Jérusalem : des repères symboliques et historiques

Richard Rossin |  - dimanche 24 avril 2016 

Nous suivrons une chronologie sélectionnée pour vous, en 17 points choisis pour vous surprendre.
1. Premier point. Le site de Jérusalem n’avait raisonnablement pas d’avenir, la région est isolée, à distance de tout fleuve et de toute route commerciale. Le piton rocheux aride qu’on appelle l’Ophel, au sud du mont Moriah, a pour seuls atouts ses parois abruptes et la source de Gihon à ses pieds. La cité jébuséenne est un point de surveillance face au désert.
Plus.. 
Conférence au Colloque International Schibboleth sur Jérusalem
 
 
Yohanan Manor

Israël et les Nations aujourd'hui
Jérusalem, 20 Mars 2018
Le texte d'une conférence donnée à Jérusalem, le 20 Mars 2018
Des changements inimaginables sont survenus dans les rapports entre Israël et les Nations au cours des 125 dernières années. Pourquoi 125 ans ? Parce que c’est alors qu’un des fondateurs l’Ecole des Sciences Politiques publie Israël chez les nations où il dresse bilan édifiant de l’état de la nation juive.
A partir de ce bilan, le Dr Yochanan Manor dresse la situation de la Nation Juive parmi les autres nations, jusqu'à aujourd'hui. Une analyse complète et synthétique qui nous en apprend beaucoup sur ce que nous croyions déjà savoir.
 Plus.. 
 

Klod Frydman

 

Le Myosotis du Dauphiné Savoie

Templiers, francs-maçons et nazis en Palestine
Klod Frydman - 14 août 2017
Peut-on aborder la participation arabo-musulmane au mouvement national-socialiste, et les liens entre la résistance antisioniste et les organisations nazies et néo-nazies ?
Et peut-on le faire sans évoquer les acteurs essentiels que furent les templiers, les francs-maçons et sans parler du rôle de l’Allemagne nazie ?
Islamisme militant – nazisme, un lien incontestable ?
Le sujet sent le souffre, il n’est pas politiquement correct. Pourtant le lien de parenté idéologique et de continuité entre le national-socialisme et l’islam militant est incontestable. Il remonte aux années 1930 et se poursuit jusqu’à nos jours.
Le nationalisme arabe ne se réduit pas à sa composante fascisante, mais cette dernière représente un élément fondamental pour comprendre la guerre interne à l’islam. Elle s’incarne aussi bien dans la guerre de l’islamisme contre les musulmans humanistes et modérés et contre l’Occident que dans la diffusion des thèses antisémites dans le sillage des méthodes de propagandes nazies.
C’est un facteur essentiel, bien que généralement occulté, de la perpétuation des conflits du Proche-Orient.
 Plus..  

Le judaïsme laïque hier et aujourd’hui
Par Izio Rosenman
Les précurseurs Si l’on voulait chercher quelques précurseurs à la figure du juif laïque on lui trouverait un ancêtre très lointain, Elisha Ben Abouyah, dit Aher, rabbin du Talmud des années 100-150 E.C, dont la figure mythifiée est souvent convoquée par des libres penseurs juifs au XIXe. Une figure de transgression, car après avoir observé qu’il n’y avait en ce monde ni récompense pour l’observation des mitsvot ni punition pour leur transgression, il devint athée et proclama « il n’y a pas de justice ni de Justicier sur cette terre » Et puis, plus près de nous, on peut penser à trois personnages emblématiques: Spinoza (1632-1677), Mendelssohn (1729-1786), et Freud. Dans leur histoire...
 
 Paru dans 

 Gérard Galtier

Les Cahiers 
        de l'Ailleurs

 La Futûwa ou compagnonnage arabo-musulman
Par Gérard Galtier, avec son autorisation

Chaque fois que l'on étudie les anciennes civilisations urbaines, on constate que l'artisanat a été lié à des organisations corporatives de métier et très souvent aussi à des rites de passage que l'on peut considérer comme des initiations. Ce fut le cas dans l'ancienne civilisation romaine où il existait une organisation des métiers sous le patronage du dieu Janus. Ce fut aussi le cas au début de la civilisation arabo-musulmane, avec le compagnonnage de la « Futûwa ». L’on ne sait pas s'il y eut des liens directs entre la Futûwa et le Compagnonnage occidental et la Franc-Maçonnerie. Mais il y a en tout cas des analogies qui sont intéressantes à connaître.

La Futûwa est une forme d'organisation des métiers artisanaux qui se développe au début de l'Islam, notamment dans les grandes villes du Proche-Orient. Elle apparaît comme une nécessité sociale dans la nouvelle société, née de la conquête arabe. Elle est sans doute issue de traditions pré- islamiques ; mais elle va se donner un patronage musulman pour s'insérer dans le nouveau système idéologique. La Futûwa, espèce de chevalerie du travail, est tout à la fois un système d'apprentissage du métier, d'entraide et d'initiation.... 

J'ignorais tout de la Futûwa. Gérard Galtier, historien et linguiste nous montre qu'il existait en Islam, à notre 8ème siècle une organisation que l'on peut comparer à notre compagnonage où à notre franc-maçonnerie qui sont apparus bien plus tard. La Futûwa a disparu au début du 20ème siècle, dans la même période que la franc-maçonnerie dans la plupart des pays d'Islam, y a-t-il une correlation ?
 
   
   



Ce site souhaite répondre à deux objectifs :

Informer en Israël ceux qui s'intéressent à la franc-maçonnerie ou qui désirent nous rejoindre en expliquant ce qu'est le Grand Orient de France, ce qu'est la franc-maçonnerie qui a pour principe la liberté de conscience et ce qu'est notre loge. On trouvera sur ce site les évènements publics marquants de notre obédience. On y trouvera également les liens qui permettent d'entrer en contact.

Informer les soeurs et frères du Grand Orient de France et des autres obédiences qui s'intéressent à la région, qui préparent un voyage, sur l'existence, la vie et les positions de notre loge en Israël, leur permettre de nous joindre.

On ne trouvera pas sur ce site d'animations, d'effets artistiques. Notre but n'est pas de faire du marketing mais de donner un autre regard, une vision ouverte, conforme à nos principes a la fois sur une région ou les informations sont si nombreuses, confuses et partisanes qu'elles en sont impossibles à démêler et sur une institution humaniste, initiatique et fraternelle qui pratique la liberté absolue de conscience, étudie la morale, recherche la vérité et pratique la solidarité. 

Souvent ceux qui ont vision partielle ou partiale de la situation au Moyen-Orient nous demandent : "est-ce que vous acceptez des palestiniens?" Il faut savoir que la seule discrimination que nous pratiquons est celle de la langue. Nous nous exprimons en français et ne pouvons donc accepter que des candidats francophones. Les candidats qui s'expriment en arabe, en hébreu, en russe ou en sumérien moderne sont orientés vers des loges qui travaillent dans ces langues.