Du blanc au noir en passant par les couleurs de l’arc-en-ciel, toutes les tendances ont leur place en Israël !

Pays de contraste absolu, rares sont les contrées comme Israël où chacun peut vivre sa vie comme il l’entend et accepter (malgré quelques couacs inévitables), que le principe de liberté pour tous s’expose sans aucune retenue ni pudeur, aussi bien avec les religieux au Kotel qu’avec les homos & lesbiennes dans les rues de Tel-Aviv…!  Ainsi Jérusalem est-elle « Le » lieu sacré des Hahédim et Tel-Aviv en devenir de retrouver son titre de capitale auquel s’ajoute une dimension mondiale nuancée « gay ».

Un exemple suivi un peu partout bon-gré-mal-gré  au long du mois de juin et dont les juifs sont encore une fois montrés du doigt encore un peu plus que les autres !

En Pologne :

Ainsi apprend-on que la communauté juive concernée a participé pour la première fois à la Gay Pride de Varsovie le 8 juin dernier.

« Une centaine de membres de la communauté ont participé au défilé dans les rues de la capitale, aux côtés de 47 000 autres participants, est-il précisé.

Le groupe juif était dirigé par Emil Jezowski, un membre de la communauté juive de la ville pour qui il était important que la communauté soutienne « le combat contre la haine déversée sur les gens non hétéronormatifs en Pologne ces derniers mois ».

Selon ce monsieur, dans leur groupe, flottaient hardiment des drapeaux israéliens, des drapeaux gays juifs aux couleurs de l’arc-en-ciel, les gens pratiquant la laïcité à des degrés divers »…

Aux Etats-Unis :

Plusieurs dizaines de membres du Mouvement national socialiste (NSM), qui agitaient des croix gammées et portaient des armes, se sont mêlés la semaine passée au défilé de la Marche des fiertés de Detroit, une des principales villes du Michigan.

Plusieurs dizaines de ces zozos ont réussi au-delà de toute espérance à perturber ledit défilé… L’un deux, pour le moins, ayant été photographié en train d’uriner sciemment sur un drapeau israélien…

No comment !

Inquiétude en Israël :

A quelques jours de la Gay Pride de Jérusalem, des drapeaux gays avaient été brûlés à Ramat Gan par des membres bien-pensants d’extrême-droite exhortant le monde entier à « un retour à la famille ...

Ajoutez-y les souvenirs d'un meurtre commis au cours de la marche de 2015 encore dans tous les esprits, des milliers de policiers présents avaient permis néanmoins que tout se passe au mieux !

Sous le thème "Une communauté, de nombreux visages", environ 10 000 fêtards étaient présents, agitant de concert, drapeaux arc-en-ciel et drapeaux israéliens.

Seul bémol, comme on pouvait s’y attendre, l'événement avait attiré les protestations de trop nombreux groupes religieux conservateurs…

Comme il se pourrait bien que ce soit le cas à nouveau à Tel-Aviv le 14 juin prochain…

Ce qui n’empêche les agences de voyage de battre le rappel . L’une d’elles se félicitant que « La Gay Pride de Tel Aviv soit devenue l’un des plus grands événements de l’année, une autre que la communauté gay de la ville se soit imposée pour veiller à ce qu’eux-mêmes et les nombreux visiteurs étrangers s’amusent et consolident sa réputation, une troisième que la Semaine de la fierté gaie de Tel Aviv soit assortie d’une multitude d'événements organisés dans toute la ville dans le même temps.

Alors, une venue prévisible de touristes en masse ?

Réjouissons-nous !

Que voilà une bonne chose…Sinon pour la morale, du moins pour le moral de tout pays avide de devises !